Rapport stratégique 2017 de l’Institut Royal de Recherche des Etudes Stratégiques : Baisse des pluies printanières de plus de 40% et accroissement de la durée maximale des sècheresses de 15 jours

lopinion, le 29 novembre 2016

La dégradation de la biosphère terrestre, sous l’influence du changement climatique, de la surexploitation des ressources naturelles et de la pollution, est suffisamment grave, aujourd’hui, pour poser la question des conditions de survie de l’humanité. Tel est le constat de l’IRES (Institut Royal Recherche des Etudes Stratégiques (IRES) livré dans son: « Panorama du Maroc dans le monde : Les enjeux planétaires de la biosphère ».
Deux facteurs de rupture majeurs sont apparus : la libération de méthane dans l’atmosphère et l’extinction de masse qui menace les océans…

(Source)